Nous ne cèderons pas

Les temps changent…à midi, les sur-travailleurs sous-payés mangent à deux sur une chaise, l’un sur les genoux de l’autre en alternance, la même fourchette passant d’une bouche à l’autre. Une fois à moitié rassasiés, les duos se partagent un café, une cigarette et parlent de la femme et des enfants qu’ils partagent et entretiennent avec leurs deux demi-salaires.

Les épouses, elles, se laissent sexuellement harceler afin d’arrondir leurs fins de mois, et parfois aussi, accidentellement, leurs ventres féconds.

Nous entrerons dans la misère…

Les temps changent, cela se fait de plus en plus sentir. Les services sociaux impriment de plus en plus de formulaires incompréhensibles et inutiles, les fonctionnaires fonctionnent de plus en plus mal, les cancers se généralisent à la vitesse de l’injustice au galop.

Quand nos aînés n’y seront plus…

Mais quoi qu’il en soit, on ira s’encanailler pour 480 euros all inclusive, démonter le moteur du scooter de location à l’heure sereine du couchant sur l’océan, vomir le plateau de fruits de mer décongelé depuis deux semaines. On ira d’un pas solidaire lyncher le chauffeur de la navette qui a revendu nos bagages, gifler les loufiats qui pissent dans le potage, chasser la femme de ménage qui espère se faire violer dans l’espoir d’être dédommagée.

Les temps changent, mais nous ne cèderons pas. Nous nous torcherons avec le catalogue des pompes funèbres et enterrerons pépé dans le jardin à côté du hamster, échangerons un baril de lessive ordinaire contre deux rails de poudre pure et pisserons dans les urnes le jour de la grande mobilisation citoyenne.

Aux larmes, citoyens…

Les temps changent, et moi, je reste le même. Occupé à rêver de 21h à midi, disponible au bistro de 14 à 20h. Je représente la vieille génération émergente, riche d’une longue expérience. Faites-moi penser à changer mes draps de temps à autre, et évitez d’être trop bruyants en faisant semblant de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *