Un banc au bord du monde

Date de publication : 7 septembre 2017

 

Flyer web 1

Un banc au bord du monde

Un banc au bord du monde : deux hommes dans un square, deux inconnus. Leur rencontre, leur confrontation se joue de tous les styles : gestuel, réaliste, poétique, humoristique, voire burlesque.

Ce spectacle, est l’ultime création de la compagnie Articulations Théâtre, 34 ans de scène, des plus anciens aux derniers venus.

Les 6,7, à 20 h 30, le 8 octobre 2017 à 17 h au 23 rue du Lazaret 67100 Strasbourg.

 

Flyer web 2-001

Un banc au bord du monde

Date de publication : 5 septembre 2017

Flyer web 1

Un banc au bord du monde

Un banc au bord du monde : deux hommes dans un square, deux inconnus. Leur rencontre, leur confrontation se joue de tous les styles : gestuel, réaliste, poétique, humoristique, voire burlesque.

Ce spectacle, est l’ultime création de la compagnie Articulations Théâtre, 34 ans de scène, des plus anciens aux derniers venus.

Les 6,7, à 20 h 30, le 8 octobre 2017 à 17 h (et non 16 h)

au 23 rue du Lazaret 67100 Strasbourg.

 

Flyer web 2-001

Les Cahiers de Turbulences

Date de publication : 26 mai 2017

l’esprit du lieu

Une résidence au Port du Rhin

Cahier n°2 – 8 €

En dépôt : Librairie Kléber, rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg

ou auprès des auteurs.

Un lieu à part, une île, un village, c’est comme ça qu’ils vivent, comme ça qu’ils se voient : des îliens. Mais fiers et dignes.

C’est comme ça qu’ils ont vécu longtemps, industrieux et débrouillards, à l’écart de la ville, mais amoureux de leur territoire, attachés à lui, à son mélange d’activités industrielles et de loisir, au bord du fleuve, au bout de la ville, du pays. À  la frontière, mais sachant la passer.

L’eau, les arbres, les fumées d’usines, le port et les péniches, les immeubles, cela fait un tout, désormais pour partie en friche.

Un tout évoqué ici à travers un recueil de témoignages et une fiction virant parfois au fantastique. Comme les lieux qu’elle fait vivre.


Espèce d’espace public

Cahier n°1 – 8 €

En dépôt : Librairie Kléber, rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg

ou auprès des auteurs.

Théâtre, récits, nouvelles, poèmes …

Les sept écrivains du Collectif Turbulences mesurent et se mesurent avec leur propre imaginaire à l’espace public, sans jamais en épuiser la représentation, sans plan établi, mais pour donner l’occasion de le penser, de le sentir autrement.

 

Les Cahiers de Turbulences n°1 : Espèce d’espace public

Date de publication : 23 mars 2017

Espèce d’espace public

Cahier n°1 – 8 €

En dépôt : Librairie Kléber, rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg

ou auprès des auteurs.

Théâtre, récits, nouvelles, poèmes …

Les sept écrivains du Collectif Turbulences mesurent et se mesurent avec leur propre imaginaire à l’espace public, sans jamais en épuiser la représentation, sans plan établi, mais pour donner l’occasion de le penser, de le sentir autrement.

 

Table

Martin Adamiec :

On m’adresse la parole dans l’espace public p.9

Tranches de quartier p. 17

Céline Bernard :

Heidenkirche p. 27

Michèle Haberer

Le rendez-vous p. 43

Les vacances p. 55

Anne Konik

Martine à la supérette p. 67

Martine fait le bien dans le métro p. 73

Patrick Sibold

Couleurs ville p. 79

Les murmures de la ville p. 81

Rencontres – Steinbeck p. 93

Pierre Zeidler

Le cahier p. 105

L’homme à la sacoche p. 113

Dominique Zins

Sur la place p. 127

Ordre public p. 135

Dans la rue p. 139

Espèce d’espace public : le premier Cahier de Turbulences

Date de publication : 24 février 2017

Espèce  d’espace public

Mercredi 22 mars à 16 h

AEDAEN Place, rue des Aveugles :

 

Espèce d’espace public…

Non, ce n’est pas une invitation à  un meeting politique…

C’est le thème qu’aborde le premier Cahier de Turbulences : des auteurs de différents horizons y confrontent leur imaginaire à cette notion abstraite et charnelle à la fois.

Martin ADAMIEC et Pierre ZEIDLER s’emparent de leurs propositions dans une approche alerte, décalée, décapante et ils en donnent des extraits : théâtre, récits, nouvelles, poèmes …

 

Entrée libre.

lecture publique de fin d’atelier d’écriture

Date de publication : 18 janvier 2017

Il suffit d’un nuage

*

Un aéroport le matin : les personnels de service, des usagers, dont certains pas ordinaires, voire surprenants. Une galerie de portraits hétérogènes. Chacun est là avec ses préoccupations, ses plans, mais un phénomène météorologique imprévu les bouleverse en clouant les avions au sol.
Se déroule alors une journée où se mêlent les histoires des uns et des autres, à la frontière entre rêve et réalité, vraisemblance et fantaisie.

*

Il suffit d’un nuage présente le travail de l’atelier d’écriture théâtrale animé pour Turbulences (www.collectif-turbulences.fr) à la Maison des Arts de Lingolsheim par Céline Bernard et Dominique Zins d’octobre 2015 à décembre 2016. L’ensemble est constitué d’extraits plus ou moins complets d’écrits des participants, qui ont accepté de les présenter au public sous la forme d’une lecture le :

25 février 2017 à 18 h
Maison des Arts de Lingolsheim

Accueil à 17 h 30
Entrée gratuite
Durée : 1 heure environ
Accès : Bus n° 15, arrêt Mairie
Réservations : auprès de vos amis et connaissances

Textes de : Alexandra Gaebel, Rachel Geib, Christopher Lapp, Christophe Lyonnet, Alexandre Schmitt, Christiane Sibieude, Soufia Souaï.

Un aéroport le matin : les personnels de service, des usagers, dont certains pas ordinaires, voire surprenants. Une galerie de portraits hétérogènes. Chacun est là avec ses préoccupations, ses plans, mais un phénomène météorologique imprévu les bouleverse en clouant les avions au sol.
Se déroule alors une journée où se mêlent les histoires des uns et des autres, à la frontière entre rêve et réalité, vraisemblance et fantaisie.

Il suffit d’un nuage

*

Un aéroport le matin : les personnels de service, des usagers, dont certains pas ordinaires, voire surprenants. Une galerie de portraits hétérogènes. Chacun est là avec ses préoccupations, ses plans, mais un phénomène météorologique imprévu les bouleverse en clouant les avions au sol.

Se déroule alors une journée où se mêlent les histoires des uns et des autres, à la frontière entre rêve et réalité, vraisemblance et fantaisie.

*

Il suffit d’un nuage présente le travail de l’atelier d’écriture théâtrale animé pour Turbulences (www.collectif-turbulences.fr) à la Maison des Arts de Lingolsheim par Céline Bernard et Dominique Zins d’octobre 2015 à décembre 2016. L’ensemble est constitué d’extraits plus ou moins complets d’écrits des participants, qui ont accepté de les présenter au public sous la forme d’une lecture le :

25 février 2017 à 18 h

Maison des Arts de Lingolsheim

Accueil à 17 h 30

Entrée gratuite

Durée : 1 heure environ

Accès : Bus n° 15, arrêt Mairie

Réservations : auprès de vos amis et connaissances

Textes de : Alexandra Gaebel, Rachel Geib, Christopher Lapp, Christophe Lyonnet, Alexandre Schmitt, Christiane Sibieude, Soufia Souaï.