Dominique Zins

rencontres+2017

Biographie

 

 

Dominique Zins vient à l’écriture sur le tard. Né en 1950, il exerce d’abord une profession sociale, avant de devenir cadre de la fonction publique. Son activité littéraire, prend d’abord classiquement la forme de recueils de poèmes et de nouvelles, publiés à compte d’auteur entre 1996et 2008.

Parallèlement, il pratique le théâtre en amateur et adapte à la scène un court roman qu’il a écrit pour évoquer l’univers de la prison (Les murs de verre). Ce texte sera joué au théâtre de la Table Ronde, alors scène du Théâtre universitaire de Strasbourg (2002) puis à la salle des fêtes de Sarreguemines (2003).

De 2003 à 2012, il fréquente l’atelier d’écriture de l’Agence culturelle d’Alsace (ACA). Il écrit La réforme, une comédie jouée au théâtre du Cube Noir de Strasbourg (2005), avec le soutien de l’ACA, participe à un certain nombre d’ouvrages collectifs (2007 à 2012) et publie entre 2011 et 2017 cinq nouveaux textes de théâtre aux éditions L’Harmattan.

Depuis octobre 2014, il exerce son activité à temps plein sous la forme d’ateliers d’écriture théâtrale, d’interventions ponctuelles en milieu scolaire ou de résidence. Il est également le directeur de publication des Cahiers de Turbulences, dont les premiers numéros sont parus en mars, mai 2017 et février 2018.

Ouvrages édités

  • Comme un fils d’Homme, poème dramatique, éditions L’Harmattan (2018) : Un homme. À l’abord simple et direct, qui ne dédaigne pas les classes populaires. Un prédicateur itinérant, au discours imagé, aux réponses sans détour, au caractère bien trempé, à qui on prête aussi des talents de guérisseur. De quoi exciter le rejet des gens sérieux, éduqués. Mêlant les genres de l’enquête critique et du récit épique, Comme un Fils d’Homme, évoque la figure de Jésus le nazaréen, sujet mille fois repris mais ici réapproprié par le langage poétique. En découle un récit qui n’est plus tout à fait celui qu’on croit – plus ou moins – connaître. Extraits : http://collectif-turbulences.fr/?p=1143&preview=true
  • Dircé, la source,  éditions L’Harmattan , collection Théâtres, 2017 : Quelque part au Proche-Orient, un homme marche à travers le pays dont il est le dirigeant déchu. Passé des routes de l’exil à la résistance armée, et de là, au pouvoir, il vient d’en être chassé par une insurrection populaire. Dans sa mémoire, se bousculent les réflexions sur l’origine de sa chute, mais aussi les réminiscences d’un passé qu’il n’a pas connu et qui l’habitent cependant à son insu, donnant à sa marche une dimension hallucinée.  Extraits : http://collectif-turbulences.fr/dirce-lasource/
  • Variations thébaines, éditions L’Harmattan (2017) :  Une femme. Un homme. Deux voix : une Jocaste des temps immémoriaux, qui donnerait son point de vue de femme et pas seulement de mère et d’épouse ; un Œdipe moderne, portant sans le savoir le nom de son lointain ancêtre, Cadmos, qui ne s’interrogerait pas seulement sur son destin, mais aussi sur la réalité de la passion amoureuse qui l’a lié à une figure de mère.  Extraits : http://collectif-turbulences.fr/?p=921&preview=true
  • Une Femme (enquête), éditions L’Harmattan, collection Théâtre des 5 continents (2014): à Beyrouth, une femme est morte, sans qu’on sache comment ni pourquoi. Or, elle appartient à une famille contre qui les inimitiés politiques et religieuses ne sont pas en reste. La disparition intrigue, devient rumeur et expose sa famille. Extraits :  Une Femme (enquête)
  • Au seuil de la pesanteur, éditions L’Harmattan , collection Théâtre des 5 continents (2014) : Georges Labdas a combattu dans une milice nommée Le Parti. Retiré pour méditer sur le sens de sa vie, il tente en réalité de faire oublier le crime qui n’a pas de nom. Extraits :  Au seuil de la pesanteur
  • Les Fils de l’absent, éditions L’Harmattan, collection Théâtre des 5 continents (2011) : Deux jeunes gens, Abdel et Nick, sur qui plane l’ombre d’un père absent de leur vie. Deux jeunes écroués dans la même cellule et que tout sépare. Ils sont impliqués dans deux assassinats. Deux affaires criminelles qui vont s’avérer connexes. En face d’eux, deux femmes : juge et commissaire de police, chargées de conduire les deux enquêtes ; leurs méthodes de travail et leurs convictions s’opposent. Aussi la vérité tarde-t-elle à apparaître, jusqu’à l’issue fatale. Lire un extrait

Ouvrages collectifs

Revue : Les Cahiers de Turbulences :

  • L’esprit du lieu, cahier n° 2 (mai 2017)
  • Espèce d’espace public, cahier n° 1 (février 2017)

Ouvrages réalisés dans le cadre de l’atelier d’écriture dramatique de l’ACA 

  • Révélations (2012)
  • Huit petits débordements (201o)
  • Arcanes, pronoms personnels (2009)
  • Jardins secrets (2007)

Textes d’ateliers d’écriture :

  • Il suffit d’un nuage : atelier d’écriture Turbulences (janvier 2017)
  • Le rescapé devra témoigner : stage TAPS (février 2015)

 Ouvrages non publiés :

  • Rester ici : texte de l’atelier de pratique théâtrale de l’association Les sentiers du théâtre de Beinheim (67930) pour le compte de la compagnie Actémothéâtre (Strasbourg), juin 2018
  • Un banc au bord du monde : texte co-écrit avec Martin Adamiec et et Jean-Louis Béreaud pour le compte de la compagnie Articulations-Théâtre, représenté en mai et octobre 2017 à Sainte-Tulle (04220) et à Strasbourg.

ouvrages auto-édités :

  • Commedia, poèmes, 2016
  • La réforme, théâtre, 2005
  • Les murs de verre, roman, 2002 (édité en 2008)
  • Souvenirs de là-bas, théâtre, 2002 (édité en 2008)
  • Cette étrange lumière, nouvelles, 1999 (réédité en 2016)
  • Sur la montagne sainte, poèmes, 1996 (épuisé)

 

Extraits de Presse : Voir les Extraits

Blog : dominiquezins.blogspot.fr

Textes

Comme un fils d’Homme, extraits

Le 9 janvier 2019

– L’inaccompli me tient Sur le seuil, Tout entier à la voix intérieure Inassouvi Offert, tendu Projeté Désirant Sur la route, Dérangé dérangeant Ne connaissant ni repos Ni repli ni sage indifférence, Et rien moins que conforme : Éveillé.

Lire la suite...

Journal de l’aube, extrait

Le

Beauté éphémère Donnée à l’instant Sans autre but Que son exister,   Sans autre témoin Que lui-même Ou le regard parfois D’un quidam,   Que le spectacle fait ciller, Et son être-là trembler Sous le toucher de l’aube,   Mousse sur l’humus, Lichens sur le rocher, Narine sous le vent.  

Lire la suite...

Variations thébaines

Le 19 octobre 2017

1   Jocaste : J’avais juste quinze ans. Quinze ans, c’est tout jeune encore, Contrairement à ce qu’on dit à cet âge, Quand on n’est plus une enfant, Mais que le souvenir est proche du moment Où un flot de sang et le miroir Ont révélé le corps qui change, Quand on se sait femme, Sans … Continue reading “Variations thébaines”

Lire la suite...

Dircé, la source

Le

1   Khadmos : Il est assis à même le sol. Tenue de ville d’un dirigeant, cravate dénouée, chapeau renversé sur la tête. Autant qu’il m’en souvienne, Au commencement de tout, Au commencement du commencement, Au départ, il y a eu l’Exil, Quand je n’étais encore qu’un enfant, Poussé sur les routes, Arraché au sein de … Continue reading “Dircé, la source”

Lire la suite...

Une Femme (enquête)

Le 25 mai 2016

Ishtar :

Mes ennemis triomphent,

Je ne vais plus lutter,

Juste m’abandonner, laisser faire.

Jouir de l’amertume, mépriser leur nombre,

Les laisser à leurs vociférations,

Lire la suite...

Au seuil de la pesanteur

Le 24 mai 2016

Georges :

Qu’ai-je fait ?

Milicien 2 :

Tu l’ignores ?

Ta réputation parle pour toi.

Milicien 3 :

Nous perdons notre temps à parlementer avec cet individu.

Lire la suite...

Commedia

Le 25 avril 2016

C’est une presse qui m’étouffe et m’enserre,
Une forge, un marteau qui me travaille,
Me fouraille jusque dans les profondeurs.
Le mal de toi est comme l’ouvrage du fondeur,
Par quoi je prends forme au feu.

Dominique ZINS – 8 € –
ISBN 2-9509968-6-8

Lire la suite...

ouvrages à compte d’auteur

Le 25 mars 2016

Quelle puanteur de merde ! Et au sens propre, en plus, si on peut dire ! Il paraît qu’ils ont débouché les toilettes hier soir. On sent pas la différence. Il est vrai que, quand tu as cette odeur dans les narines, elle ne te lâche plus. Tu crois la retrouver partout : sur tes mains, sur tes vêtements, dans ton placard, dans la nourriture…

Lire la suite...

Extraits de Presse

Le 19 mars 2016

Dernières Nouvelles d’Alsace du 7 mai 2014 Zut ! magazine — 23 avril 2012 L’Agence Culturelle d’Alsace présente Huit Débordements, une série de textes à l’origine d’un atelier d’écriture sous la direction de Philippe Napoletano. Centré sur le thème du dialogue comme acte d’exploration de l’être, cet atelier dramatique s’était tenu en 2010 et neuf écrivains … Continue reading “Extraits de Presse”

Lire la suite...

Les Fils de l’absent

Le

Les Fils de l’absent Deux jeunes gens, Abdel et Nick, sur qui plane l’ombre d’un père absent de leur vie et honni. Deux jeunes gens écroués dans la même cellule et que tout sépare : l’un est un petit délinquant hâbleur et bavard, à ses heures indicateur de police, l’autre un garçon silencieux et sombre, imbu … Continue reading “Les Fils de l’absent”

Lire la suite...