Biographie Dominique

 

 

Dominique Zins vient à l’écriture sur le tard. Né en 1950, il exerce d’abord une profession sociale, avant de devenir cadre de la fonction publique. Son activité littéraire, prend d’abord classiquement la forme de recueils de poèmes et de nouvelles, publiés à compte d’auteur entre 1996et 2008.

Parallèlement, il pratique le théâtre en amateur et adapte à la scène un court roman qu’il a écrit pour évoquer l’univers de la prison (Les murs de verre). Ce texte sera joué au théâtre de la Table Ronde, alors scène du Théâtre universitaire de Strasbourg (2002) puis à la salle des fêtes de Sarreguemines (2003).

De 2003 à 2012, il fréquente l’atelier d’écriture de l’Agence culturelle d’Alsace (ACA). Il écrit La réforme, une comédie jouée au théâtre du Cube Noir de Strasbourg (2005), avec le soutien de l’ACA, participe à un certain nombre d’ouvrages collectifs (2007 à 2012) et publie entre 2011 et 2017 cinq nouveaux textes de théâtre aux éditions L’Harmattan.

Depuis octobre 2014, il exerce son activité à temps plein sous la forme d’ateliers d’écriture théâtrale, d’interventions ponctuelles en milieu scolaire ou de résidence. Il est également le directeur de publication des Cahiers de Turbulences, dont les premiers numéros sont parus en mars, mai 2017 et février 2018.

Ouvrages édités

  • Comme un fils d’Homme, poème dramatique, éditions L’Harmattan (2018) : Un homme. À l’abord simple et direct, qui ne dédaigne pas les classes populaires. Un prédicateur itinérant, au discours imagé, aux réponses sans détour, au caractère bien trempé, à qui on prête aussi des talents de guérisseur. De quoi exciter le rejet des gens sérieux, éduqués. Mêlant les genres de l’enquête critique et du récit épique, Comme un Fils d’Homme, évoque la figure de Jésus le nazaréen, sujet mille fois repris mais ici réapproprié par le langage poétique. En découle un récit qui n’est plus tout à fait celui qu’on croit – plus ou moins – connaître. Extraits : http://collectif-turbulences.fr/?p=1143&preview=true
  • Dircé, la source,  éditions L’Harmattan , collection Théâtres, 2017 : Quelque part au Proche-Orient, un homme marche à travers le pays dont il est le dirigeant déchu. Passé des routes de l’exil à la résistance armée, et de là, au pouvoir, il vient d’en être chassé par une insurrection populaire. Dans sa mémoire, se bousculent les réflexions sur l’origine de sa chute, mais aussi les réminiscences d’un passé qu’il n’a pas connu et qui l’habitent cependant à son insu, donnant à sa marche une dimension hallucinée.  Extraits : http://collectif-turbulences.fr/dirce-lasource/
  • Variations thébaines, éditions L’Harmattan (2017) :  Une femme. Un homme. Deux voix : une Jocaste des temps immémoriaux, qui donnerait son point de vue de femme et pas seulement de mère et d’épouse ; un Œdipe moderne, portant sans le savoir le nom de son lointain ancêtre, Cadmos, qui ne s’interrogerait pas seulement sur son destin, mais aussi sur la réalité de la passion amoureuse qui l’a lié à une figure de mère.  Extraits : http://collectif-turbulences.fr/?p=921&preview=true
  • Une Femme (enquête), éditions L’Harmattan, collection Théâtre des 5 continents (2014): à Beyrouth, une femme est morte, sans qu’on sache comment ni pourquoi. Or, elle appartient à une famille contre qui les inimitiés politiques et religieuses ne sont pas en reste. La disparition intrigue, devient rumeur et expose sa famille. Extraits :  Une Femme (enquête)
  • Au seuil de la pesanteur, éditions L’Harmattan , collection Théâtre des 5 continents (2014) : Georges Labdas a combattu dans une milice nommée Le Parti. Retiré pour méditer sur le sens de sa vie, il tente en réalité de faire oublier le crime qui n’a pas de nom. Extraits :  Au seuil de la pesanteur
  • Les Fils de l’absent, éditions L’Harmattan, collection Théâtre des 5 continents (2011) : Deux jeunes gens, Abdel et Nick, sur qui plane l’ombre d’un père absent de leur vie. Deux jeunes écroués dans la même cellule et que tout sépare. Ils sont impliqués dans deux assassinats. Deux affaires criminelles qui vont s’avérer connexes. En face d’eux, deux femmes : juge et commissaire de police, chargées de conduire les deux enquêtes ; leurs méthodes de travail et leurs convictions s’opposent. Aussi la vérité tarde-t-elle à apparaître, jusqu’à l’issue fatale. Lire un extrait

Ouvrages collectifs

Revue : Les Cahiers de Turbulences :

  • L’esprit du lieu, cahier n° 2 (mai 2017)
  • Espèce d’espace public, cahier n° 1 (février 2017)

Ouvrages réalisés dans le cadre de l’atelier d’écriture dramatique de l’ACA 

  • Révélations (2012)
  • Huit petits débordements (201o)
  • Arcanes, pronoms personnels (2009)
  • Jardins secrets (2007)

Textes d’ateliers d’écriture :

  • Il suffit d’un nuage : atelier d’écriture Turbulences (janvier 2017)
  • Le rescapé devra témoigner : stage TAPS (février 2015)

 Ouvrages non publiés :

  • Rester ici : texte de l’atelier de pratique théâtrale de l’association Les sentiers du théâtre de Beinheim (67930) pour le compte de la compagnie Actémothéâtre (Strasbourg), juin 2018
  • Un banc au bord du monde : texte co-écrit avec Martin Adamiec et et Jean-Louis Béreaud pour le compte de la compagnie Articulations-Théâtre, représenté en mai et octobre 2017 à Sainte-Tulle (04220) et à Strasbourg.

ouvrages auto-édités :

  • Commedia, poèmes, 2016
  • La réforme, théâtre, 2005
  • Les murs de verre, roman, 2002 (édité en 2008)
  • Souvenirs de là-bas, théâtre, 2002 (édité en 2008)
  • Cette étrange lumière, nouvelles, 1999 (réédité en 2016)
  • Sur la montagne sainte, poèmes, 1996 (épuisé)

 

Extraits de Presse : Voir les Extraits

Blog : dominiquezins.blogspot.fr