Au seuil de la pesanteur

1

Georges :

Qu’ai-je fait ?

Milicien 2 :

Tu l’ignores ?

Ta réputation parle pour toi.

Milicien 3 :

Nous perdons notre temps à parlementer avec cet individu.

Emparons-nous de lui et conduisons-le au camp.

Il agrippe Georges par le bras.

Milicien 1 :

Abou Haddad veut qu’il vienne de son plein gré, lâche-le.

A Georges :

Et toi,

Ne fais pas celui qui ignore ce que tout le monde sait.

Georges :

Dis-le, toi, si tu es si bien renseigné.

Milicien 1 :

Les choses infâmes, on ne les nomme pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *